compacteur vignette

Voir de nos yeux notre impact environnemental

Je vais débuter en disant ceci: Je suis vraiment idiot !

Pour faire une histoire courte, moi et ma famille de crapules avons été contacté par une journaliste du journal interne de Vision Enviro Progressive (anciennement BFI). J’ai été voir leur site web et j’aurais dû lire un peu plus. À vu d’oeil aveugle, j’ai cru que Vision Enviro Progressive était un centre de tri, où le recyclage est évidemment trié. Il n’en est rien. Vision Enviro Progressive est carrément un dépotoir ! Ceci étant dit, ça a été une visite hyper instructive et nous avons appris beaucoup de choses. La première étant qu’un dépotoir (ou site d’enfouissement pour faire plus joli) peut tenter mais surtout réussir à être le plus écologique possible. J’ai donc été agréablement surpris !

Commençons par ce qui fesse:

Vision Enviro Progressive, qui dessert un territoire qui comprends environs 1,5 millions d’habitants, reçoit jusqu’à 700 camions de déchets par jour, cinq jours par semaine. La fin de semaine, ils n’en reçoit qu’une centaine par jour… C’est donc plus de 3500 camions de poubelles par semaine !  C’est 182 000 camions par année ! C’est aussi 0,34722222222222 camions par minutes mais ce n’est pas aussi pertinent comme statistique… C’est donc environs beaucoup trop ! On a du travail sur la planche !

Compacteur

O.K., la gifle est terminée.

Tout ça pour dire que le site d’enfouissement mesure à peu près 3 km carré, la superficie d’un petit village champêtre. Il y a des montagnes de détritus compactés s’élevant jusqu’à 40 mètres. Ça en fait de la poubelle ! Cependant, Vision Enviro Progressive essaie de faire sa part pour l’environnement, comme ils peuvent vu leur secteur d’activité.

Alors, qu’est-ce que fait Vision Enviro Progressive pour l’environnement ?

1) Recueillir le lixiviat pour le traiter.

Le lixiviat, c’est le jus toxique formé par les matières organiques qui reposent parmi les vidanges. J’en parle plus en détail dans mon article sur le compost, que je vous encourage fortement à lire. Je vous encourage aussi fortement à me léguer toutes vos économies, je dis ça comme ça… Ainsi donc, le lixiviat est collecté via un système de drainage sous les montagnes de détritus et acheminé dans un bassin de glaise étanche, pour limiter les écoulements dans les sols. Le liquide du démon est oxygéné pour permettre aux bactéries de détruire ce qui peut l’être. L’eau sale passe par trois processus du même genre avant d’être retournée à l’usine d’épuration des eaux de la région.

lixiviat

J’ai donc été ravi de voir que les gens chez Vision Enviro Progressive ne laissent pas le lixiviat atteindre nos sols et nos nappes phréatiques, en tous cas comme ils peuvent.

2) Valorisation du méthane émis par les déchets.

Sur toutes les butes du site d’enfouissement, il y a des genre de boîtes aux lettres bleus.

méthane

Notre hôte nous a appris que c’était des cheminées pour permettre la circulation du méthane dans un système fermé. La plupart des émanations de ce gaz à effet de serre sont ainsi acheminés à la centrale électrique de Vision Enviro Progressive. L’électricité est donc générée par la combustion du méthane issu des déchets. Grâce à des moteurs à combustion interne, le méthane est transformé en énergie. La centrale génère assez d’électricité pour chauffer et éclairer toutes les installations du site. Vision Enviro Progressive est donc énergiquement autonome et revend même ses surplus à Hydro-Québec ! Je ne suis pas un amateur de combustion alors j’ai demandé à notre hôte quel résidus restaient après avoir brûlé ce gaz nocif. J’ai été surpris de savoir qu’il ne reste que du gaz carbonique après combustion du méthane. Je sais, le gaz carbonique est quand même un gaz à effet de serre, mais c’est, et de loin, bien moins pire que le méthane pur. Il ne faut pas oublier que ce méthane est inévitable dans un dépotoir. Aussi bien le valoriser que de le laisser s’échapper à air libre. La solution ? Zéro Déchet gang !

3) Utilisation de fauconnier pour éloigner les goélands.

fauconnier

Ça j’ai trouvé ça cool ! Ça a aussi été ce que les enfants ont le plus apprécié ! Chez Vision Enviro Progressive, ils se servent des faucons et des buses pour éloigner les goélands qui pullulent sur le site. Mieux ça que de les fusiller à bout portant ou les dynamiter (je doute que cette façon de faire soit répandue mais j’aime l’image !) ! La raison pourquoi ils ne veulent pas trop de goélands, c’est pour accommoder le voisinage. Les gens qui vivent à proximité (on parle ici de kilomètres plus loin) ne veulent pas d’une colonie de goéland dans les cieux au dessus de leur maison et de leurs voitures. À cause des cacas. Un goéland ça défèque sans penser à ce qui se trouve en dessous. C’est tellement insouciant un goéland ! Imaginez maintenant un million de goélands qui masquent le soleil et qui larguent leur fientes à l’unisson au dessus d’un coquet quartier résidentiel (parlant d’images…) ! Ainsi, en utilisant les prédateurs naturels du goéland, ceux-ci sont effrayés et ne reviennent pas trop souvent !

La raison aussi pourquoi il ne faut pas une surpopulation de goélands sur le site d’enfouissement, c’est pour des raisons de sécurité pour les employés et les camionneurs qui y travaillent. Imaginez un camionneur qui tente de trouver son chemin en traversant une nuée de goéland ! Un goéland, c’est plus gros qu’une manne ! Ça ne disparaît pas d’un simple coup d’essuie-glace ! Le pauvre camionneur pourrait tomber en bas d’une falaise en ne voyant pas où il se dirige (car oui, les montagnes de déchets sont assez hautes pour qu’il y aie des falaises) ! Imaginez la pauvre veuve et les orphelins qui maudiraient les goélands… mais c’est que je m’emporte !

Pour rendre tout ceci tout mignon, voici deux photos, l’une d’un faucon et l’autre d’une buse !

buse-web faucon-web

4) Vision Enviro Progressive organise des visites guidées de leurs installations aux écoles.

Si je me fis au documentaire Québec la Québec la Poubelle Province (où l’on peut voir notre hôte André Chulak), Vision Enviro Progressive est la seule compagnie d’enfouissement qui permet au public de visiter leurs installations. Les enfants de tout âge sont reçus et on leur montre l’ampleur du problème des déchets au Québec. André fait de la prévention en leur parlant des enjeux liés à notre mode de consommation et des alternatives, comme le recyclage et le compostage. L’éducation, c’est ce qui est le plus important pour préparer les jeunes à sauver l’environnement !

5) Vision Enviro Progressive fait du compost.

Il y a une petite section du site d’enfouissement qui est réservé au compostage. La compagnie reçoit les sacs de feuilles mortes et les branches des municipalités à proximité. Tout cela est mis à part et fait du compost au lieu d’être enfoui et de générer du lixiviat et du méthane. Dans les prochaines années, Vision Enviro Progressive agrandira considérablement sa zone de compostage pour accueillir les futurs bacs bruns ! Ça c’est des bonnes nouvelles !

Ainsi c’est ce que moi et les crapules avons appris chez Vision Enviro Progressive. Ce qui est triste, cependant, c’est que c’est la seule compagnie qui a de telles valeurs environnementales. Les autres ne font qu’enfouir sans autre considération. C’est pourquoi nous devons tous tenter de nous rapprocher du Zéro Déchet, parce que personne ne le fera à notre place. Vous pouvez aussi lire l’article connexe de ma Femme, qui parle des alternatives à la génération de déchets.

2 thoughts on “Voir de nos yeux notre impact environnemental

  1. Merci pour ce texte!
    En 2012, à Drummondville, Waste Management qui est l’entreprise qui gère notre site d’enfouissement a fait une demande d’agrandissement au gouvernement et cela a déclenché beaucoup de questionnements chez les citoyens quant aux réels besoins d’agrandir celui-ci.
    Pour répondre aux besoins des citoyens, WM a procèdé à des visites de leurs installations et j’y ai vu beaucoup de similitudes avec celui de Vision Enviro Progressive. Il récupère le méthane pour alimenter leurs installations ainsi que les serres Demers et un centre de formation en entreprise et récupération Des Chênes (CFER).
    Je suis heureuse que nos déchets soit récupérés de cette façon. Mais, j’ai bien hâte qu’on ait plus à penser à des agrandissement de dépotoir en apprenant avant tout à se responsabiliser.

    [WORDPRESS HASHCASH] The poster sent us ‘0 which is not a hashcash value.

    1. Il faut que tous et chacun fassions le choix de se responsabiliser. Tant que ce ne sera pas le cas, on devra agrandir les dépotoirs. Je suis content de voir que d’autres que Enviro-Progressive mettent l’épaule à la roue pour faire de leur mieux mais le problème, c’est notre niveau de consommation, encouragé par la mode, les médias et l’obsolescence planifiée.

Laissez un commentaire