crapuleuse-maman-enfants-vignette

Les enfants et les nouvelles habitudes: ma méthode!

Je ne suis pas diplômée de l’université et je ne possède aucun document attestant que je suis professionnelle de quoi que ce soit. Par contre, j’ai créé deux petites Crapules pleines d’énergie et d’intelligence. Ce qui fait de moi une Maman professionnelle! Je connais mes héritiers et je suis la meilleure pour « dealer » avec eux.

crapuleuse-maman-enfants-web

Par où commencer!?

Ma méthode pour changer les habitudes alimentaires de mes enfants m’est venue tout naturellement. Pas de complication, pas de mauvaise surprise. Je ne vous garantis pas le même succès, parce que tous les enfants sont différents, mais je vous explique ce par quoi nous sommes passés. Peut-être cela vous aidera, peut-être vous me trouverez sournoise, peu importe. Vous développerez votre propre technique après ce texte!

Premièrement, ne jamais prendre les enfants pour des imbéciles. La première étape est de leur expliquer pourquoi la famille effectue des changements alimentaires. Les miens sont carrément guerriers! En théorie, ils acceptent tous nos changements. Mais en pratique, quand l’assiette avec « du nouveau mangé » atterrie devant eux, le guerrier s’enfuie la queue entre les deux jambes!

Ce qui aide beaucoup au changement est de les impliquer dans la préparation des plats, et ça commence à l’épicerie. Ils vous observent. Ils enregistrent chacun de vos gestes et chacun de vos achats. Éventuellement, ils seront grands et feront leur épicerie aussi. S’ils vous voient prendre le temps de lire les étiquettes des produits et de faire des choix plus santé, gageons qu’ils reproduiront également ce geste!

-AHHHHH Maman regardeeee! On peux tu l’acheteeerrr!?

Ça, c’est LA phrase typique d’un enfants à l’épicerie! Avec quelques variantes, mais on s’comprend! Ce sera inévitable, mais avec le temps, cette habitude ce transformera d’elle même! (Il y a aussi la méthode « aller à l’épicerie toute seule! »…meilleure méthode « ever »!)

Dans la cuisine

Dans mon cas, je vis les deux extrêmes. Je dois parfois me battre avec ma fille pour qu’elle cesse de venir m’aider dans la cuisine. Particulièrement lorsque je cuisine du spaghetti. Ça bouille, ça revole, c’est chaud et la petite maudite ne cesse de me voler mes pâtes pas cuites! Je n’ai aucune difficulté à lui faire voir le côté important de bien s’alimenter. Pour mon fils, c’est le contraire. Il ne veut absolument rien savoir de passer du temps dans la cuisine avec sa Maman d’amour! Ça prend des techniques plus poussées!

Je croyais frapper dans l’mille quand moi et ma fille avons préparé un bon gâteau au chocolat! Il y a deux fouets!? Il y a deux cuisinières!? Alors les bâtons à lécher sont pour nous! C’est là que je croyais tenir fiston. Même pas! Ça ne l’a pas déranger du tout de nous voir se délecter avec les fouets plein de chocolat fondant. Je me suis alors dit: my god j’suis une mauvaise mère… Pour finalement chasser la dernière remarque de ma tête. « Je viens tout juste de cuisiner un gâteau pour mes enfants, et je serais une mauvaise mère!? » que je me suis dit en dégustant mon fouet. Non, je refuse!

À ce jour, ce règlement tient encore dans la maison! Tu veux te remplir la bédaine de gâteau pas cuit en exclusivité avant tout l’monde!? Tu aides à la cuisine! Autrement, tu t’en passes!

Une autre technique pour attirer mon fils dans la cuisine à été de feindre le besoin d’aide URGENT! Le tout accompagné d’une touche d’humour bien sûr!

-Écoute, je sens que si tu ne viens pas m’aider, je risque l’explosion. Et si j’explose, qui nettoiera la cuisine!?

ou

-FISTON! Écoute, je suis vraiment débordée et j’ai drôlement besoin de toi!

ou bien

-Tu m’es indispensable.

ou encore

-J’ai un super défi pour toi, mais j’te préviens, ce ne sera pas facile! C’est pour ça que c’est précisément à toi que je demande.

sinon

-Il y a un professionnel de la cuisine caché en toi, montre le moi. Je veux le saluer!

et le dernier espoir

-En m’aidant, tu obtiens le privilège de choisir la sorte de biscuit que je ferai demain! ÇA, c’est big!

Chez moi, ça, ça fonctionne! Je ne sais pas jusqu’à quel âge je pourrai garder ce discours, mais l’important, c’est de ne pas faire de menace. L’humour peut tout faire.

Le changement lui-même

Pour certains changements, j’ai été drastique. Le premier pas à été de ne plus acheter de jus pour les enfants et finit les boissons gazeuses pour les grands. Par ce simple geste, nous avons économisé ET nous avons diminué le taux de sucre de nos corps. La question qui vous brûle les lèvres: Les enfants sont-ils triste de ce changement!? Je vais être honnête avec vous: Ils ne m’en ont jamais reparlé. Autrement dit, ça n’a absolument rien changé dans leur vie (Ils ont 7 et 9 ans). Sauf ma fille, une fois, qui est revenue de chez grand-maman en disant qu’elle avait mal au ventre d’avoir bu un verre de jus. Et je la comprends, parce que la dernière fois que j’ai bu une gorgé de boisson gazeuse (pas la canette, UNE gorgé…) j’en ai eu les pires maux de ventres de ma vie. (Bon, ok. Pas aussi mal qu’accoucher, mais proche!)

Autre changement important: le lait de vache. Ici, je précise que je ne veux soulever aucun débat, je vous parle d’une expérience personnelle qui n’implique que ma famille et moi. Mais après de nombreuses recherches, beaucoup de lectures et de mauvaises surprises, nous avons conclut que le lait de vache n’est pas bon pour nous. En arrêtant d’en consommer, nous ne faisons pas seulement envoyer le message que la maltraitance des vaches est impardonnable, mais nous avons aussi enrayer plusieurs problèmes de santé que nous ne croyons pas être en rapport avec notre consommation laitière. Fiston ne souffre plus de constipation sévère (deux fois en deux ans nous sommes aller à l’hôpital parce qu’il passait le cap des 8 jours sans aller aux toilettes…sans parler de son petit ventre tout gonflé…)

Le petit veau à la maison, c’était moi. Je l’avoue, je consommais à moi seule, pratiquement deux litres de lait par jour. Rien ne pouvais m’empêcher de boire directement à la vache. Jusqu’à ce que j’écoute le documentaire « Earthlings ». Ça eu un effet monstre sur moi. Le coup de grâce à été de voir que nous étions la seule race à boire le lait d’un autre animal. Euh…Vu comme ça, je trouve que ça enlève le bon goût que je portais au lait. Ça et l’ajout intense d’hormones qu’on injecte aux vaches pour qu’elles soient plus productive… Que l’on fini par boire également… Juste un petit « fact » pour clore mon point:

L’espérance de vie normal d’une vache est de vingt cinq ans. Présentement, une vache laitière vie en moyenne cinq ans.

Plus rien à ajouter votre honneur.

Mais hey, il y a une solution! Et elle se nomme lait d’amande! Un délice, que mes enfants ont eu du mal à introduire dans leur quotidien. Ma méthode!? Au début, j’achetais du lait d’amande ET du lait d’amande au chocolat! Le but était de faire des mixtes secrets du genre: 75% de lait d’amande au choco et 25% de nature. Quelques semaines plus tard, c’était 50/50%. Tout allait bien, jusqu’à ce que je me fasse prendre à faire le mélange…J’ai dû m’expliquer! (T’sé quand je disais qu’ils ne faut pas les prendre pour des imbéciles!?) J’ai eu beaucoup de mal à me rendre à 100%, mais aujourd’hui je peux le dire: Je n’achète plus de lait d’amande au chocolat! J’ai gagné mon duel laitier!

Dernier exemple: Les céréales. Oh oui, les céréales. Jeune, je n’avais jamais la sorte de céréale que je désirais. Et j’avoue que ça m’a laissé avec une certaine frustration. Résultat!? Quand je suis partie en appartement, je tenais environs huit à dix boites de céréales différentes. J’étais un cas spécial! Quand mes enfants ont été en âge de manger des céréales, le matin c’était le party! Donc quand j’ai voulu instaurer des changements dans nos vies, c’était trois estomacs que j’avais à sevrer, dont le mien. Comment procéder!? Ma méthode a été de ne carrément plus acheter de céréales. Zéro. Niet.

Je me suis tournée vers les shakes santé, et mes enfants vers les toasts et le gruau. Encore là, c’est un changement que j’ai expliqué aux enfants. Et donc, oui, quand je vais à l’épicerie ils me « gossent » pour des « Froot Loops », mais pas avec la même insistance qu’avant. Nous avons découvert toute une gamme de céréales biologiques délicieuses. Et quand notre trouvaille n’est pas aussi bonne au goût qu’on le croyais, je me procure un sac de guimauve et je transforme le tout en carré aux « céréales qu’on pensait qui goûteraient le ciel ». Rien ne se perd, rien ne ce crée, tout se transforme!

Items à bannir

Ma famille a décidé de bannir certains aliments, pour notre santé mais aussi pour des questions environnementales. La liste des ingrédients est un facteur, mais l’emballage des produits à aussi un impact sur nous.

Pop tarts, gaufre congelé, nutella, pogo, soupe lipton, kraft diner, jus, cheez weez, tranche de fromage, barre tendre, céréales industrielles, sucre blanc, sel, sauce en sachet, vinaigrette kraft, gruau en sachet, saucisse à hot dog, Mc Donal’s et j’en oublie sûrement!

Tous ces items qui nourrissent nos enfants contiennent plus de produits toxiques que de bonnes vitamines. J’ai banni ces items un à la fois. Le seul que mes enfants me demandent encore sont les pogos! Ma réponse est non et restera toujours non! L’exception à la règle, c’est quand les enfants découchent chez Mamie ou grand-Maman. Là, ils ne sont plus sous ma juridiction, je n’exerce donc plus mon influence. Au début, j’étais nerveuse. Je ne voulais pas ravoir mes enfants avec un taux de sucre démesuré ou un mal de ventre bien mérité. Finalement, les petites Crapules savent ce qui est bon pour eux! Ma mère est tombé de sa chaise quand ma fille a refusé la visite au Mc Donal’s qu’elle venait de lui proposer! Sept ans, et déjà, c’est encré dans ses habitudes! Je répète: Ne jamais prendre les enfants pour des imbéciles!

J’ai transformé quelques items de la liste plus haut en recettes maisons que je prends plaisir à faire avec ma gang! D’ici peu, je vous ferai de jolis articles avec les dites recettes! Mais attention, je vous préviens, vous risquez de vous faire harceler pour cuisiner!

Sur ce, je vous dirais que le secret avec les changements sur les enfants c’est d’en discuter avec eux. Vous pourriez être surpris de savoir qu’ils sont très sensibles aux questions environnementales et qu’ils ont de bonnes idées pour notre futur.

Quant à votre méthode, qu’elle soit graduelle ou drastique, l’important c’est d’être constant et d’avoir de bons arguments quand vous affronterai votre troupe! Le savoir, c’est le pouvoir!

À ceux qui croient que je prive mes enfants, je vous dirai qu’au contraire, je les aide à devenir des êtres qui ont une tête, un corps à entretenir, un coeur et une planète à qui il faut dire merci.

-Maman Crapuleuse qui terrorise ses enfants avec beaucoup d’amour!

3 thoughts on “Les enfants et les nouvelles habitudes: ma méthode!

  1. Bonjour, je commencerais pas vous dire que j’approuve votre démarche à 100 % et que je trouve tout cela très inspirant et que je souhaite commencer à changer mes habitudes grâce à vous. Toutefois, il faut faire attention dans l’utilisation de certains arguments qui n’en sont pas. Lorsque vous dites que l’être humain est le seul animal qui consomme le lait d’un autre animal, vous n’avez pas tort. Toutefois, l’humain est aussi le seul animal qui cultive du blé, le transforme, le cuit et fait du pain? vous me suivez? Ce type d’argument n’en est pas un, il s’agit d’un sophisme, c’est à dire qu’un argument qui semble se tenir mais dont la logique est fallacieuse. Il faut s’en méfier, les sophismes sont partout, dans journaux, à la télévision….

    [WORDPRESS HASHCASH] The poster sent us ‘0 which is not a hashcash value.

    1. Je suis d’accord pour le sophisme, c’est pourquoi ce n’est pas mon argument favori non plus. Cependant, dans une énumération de faits, recherches, avis et opinion, un sophisme en plus c’est comme mettre une cerise au marasquin sur un sunday ! Personne n’aime vraiment ça mais c’est pas la même chose sans !

  2. Enjoyed reading your post! I am desperately trying to get my daughter away from cow milk. We’ve come a long way from 2 bottles of cow milk plus cereal in the morning with milk and a glass here and there. Now we only deal with cereal with milk in the morning. I’ve tried making a variety of nut milks which she tried and refuses. It never had occurred to me to get packaged nut milk first, until she likes it and than gradually switch over. I’ll start doing that tomorrow! Thanks a lot for this great tip.

    [WORDPRESS HASHCASH] The poster sent us ‘0 which is not a hashcash value.

Laissez un commentaire