visite-bfi-2015-14

Les Crapules visitent le plus gros dépotoir du Québec

Moi là, dans la vie, je fais confiance à mon Mari. Il est intelligent, cultivé, patient et joli!

MAIS, parfois, il est dans la lune. Il était certain, dur comme fer, que nous allions visiter un centre de tri (recyclage).

Et bien mesdames et messieurs, nous avons visité le plus gros centre d’enfouissement du Québec! (Communément appelé dépotoir) Personnellement, j’étais contente! De un, parce que j’ai pu taquiner mon Mari toute la journée, et de deux parce que dans l’ordre des choses, nous voulions nous attaquer aux déchets avant de diminuer notre recyclage.

visite-bfi-2015-14

Malheur à nous: nous avions une feuille pleine de questions, qui s’adressaient à un centre de tri! Cela ne nous a pas empêché de prendre quelques notes, pour vous, écolos curieux! Si le coeur vous en dit, allez le visiter par vous-même. Ils organisent aussi des visites scolaires. Par année, c’est environs 6000 personnes qui visitent le site d’enfouissement.

Les faits

Premièrement, 70% de ce qu’ils reçoivent est soit recyclable (30%), soit compostable (40%). Juste ça, j’ai eu envie de pleurer.  Et on nous a expliqué pourquoi eux ne trient pas ce qu’ils reçoivent: quand ça arrive au dépotoir, c’est trop tard. Ce qui aurait pu être recyclé est contaminé. Nous, citoyens et entreprises, devons faire le tri AVANT. (Ce qui, je trouve, est vraiment facile et réalisable pour tous et chacun.) À la limite, je peux comprendre le 40% de compostable qui s’y retrouve, étant donné que les systèmes de bacs bruns ne sont pas en fonction dans toutes les municipalités encore, mais le recyclage…

Alors donc, « roulement de tambour », ce site d’enfouissement reçoit chaque jour, « roulement de tambour », 500 à 700 camions PAR JOUR. (Il y a environs 60 dépotoirs situés un peu partout au Québec. Tous ne reçoivent pas les mêmes quantités de déchets. Vision Enviro Progressive (anciennement BFI), c’est le plus gros…) Le reste de ma visite, j’étais pu trop là. Je suis littéralement restée « stické » sur ces chiffres. Je l’ai fait répéter souvent (Sérieux). Et ce sont malheureusement les bons chiffres.

Pour les nombreuses autres informations concernant les chiffres et les donnés du site, je vous réfère à l’article de mon Mari lunatique! (Bah oui parce que j’écoutais pu…700 camions par jour…mon cerveau avait fait un « shut down »)

Alternatives

Beaucoup d’alternatives s’offrent à nous plutôt que de tout mettre aux poubelles. Comme par exemple, les pots de peintures, qu’ils soient vides ou non, vous pouvez les retourner où vous les avez achetés. Je crois qu’ils récupèrent également les peintures en aérosol, les solvants, les nettoyants, les colles, etc…

Il y a également Recyc Québec qui récupère toute sorte de matières. Je vous invite à visiter leur site. (Matériaux de constructions, vieux pneus, etc.)

Les batteries et les ampoules fluocompactes sont également recyclées, suffit de trouver un point de chute prêt de chez vous! Ampoules et batteries

Plusieurs villes ont également créé des boites à livres. Le fonctionnement est simple: Tu donnes un livre, tu prends un livre! Renseignez vous auprès de vos bibliothèques municipales.

L’Armée du Salut, le Partage, le Village des Valeurs et tous ces organismes qui ramassent vos vieux objets ont besoin de vos dons. Un sac de vêtements, ça ne va pas aux poubelles. Des gens dans le besoin pourraient avoir besoin de ces items. Dernièrement, je suis allée magasiner au Partage (j’ai maintenant ma carte de membre!) et j’y ai trouvé des trésors! Entre autre: un réveil-matin pour mon fils et la série de livres « Les fourmis », que fiston est en train de dévorer, pour la modique somme de deux dollars (Pour ne nommer que ceux là!)!

Les vieux appareils électroniques se recyclent également! Rendez-vous dans un garage municipal pour vous en débarrasser! Assurez vous d’être dans votre ville par contre, une preuve d’adresse vous sera demandée.

Les téléphones cellulaires qui ont rendu l’âme ont aussi leurs boites de dépôt! Récupération téléphone cellulaire

Les médicaments périmés doivent être retournés à la pharmacie.

C’est niaiseux de devoir le dire mais…les bouteilles et les canettes vides se recyclent. TROP se retrouvent encore dans les centres d’enfouissement. Cinq cents, plus cinq cents, plus cinq cents, l’air de rien, ça va vite!

Pour conclure, si vous avez des gens autour de vous qui font du compostage, au lieu de mettre vos feuilles mortes sur le bord du chemin, offrez leur! Plutôt que de terminer leur vie au dépotoir, ils pourront enrichir une zone de jardinage!

Il en manque assurément! Les possibilités d’éviter la poubelle sont grandes! Si vous connaissez d’autres adresses utiles, n’hésitez pas à partager le lien en commentaire!

One thought on “Les Crapules visitent le plus gros dépotoir du Québec

  1. C’est en effet énorme, je n’aurais pas cru à un tel chiffre. La situation est pire que je ne le pensais, mais il ne faut pas baisser les bras.

    [WORDPRESS HASHCASH] The poster sent us ‘0 which is not a hashcash value.

Laissez un commentaire